Programme de protecteurs buccaux – RSEQ

Pour les sportifs du Québec en partenariat avec le RSEQ

Le chercheur Claude Laflamme a décidé de faire de la prévention des blessures bucco-dentaires son principal cheval de bataille. Pour démystifier les ouï-dire  entourant la protection des dents, des tissus et des mâchoires et des commotions cérébrales dans la pratique des sports de contact. Dr Laflamme a mis sur pied une nouvelle entreprise qui se nomme PROBUCCAL™ qui a pour mission la confection des protecteurs buccaux adaptés aux dents des athlètes des différents programmes sports-études parrainés par le RSEQ. Fort de ses 2 doctorats, 2 maîtrises et de son diplôme du programme de spécialité en Parodontie de l’Université Laval, le Dr Laflamme a compris qu’il est tout à fait normal de pousser un peu plus loin la recherche sur les protecteurs buccaux et la prévention des blessures bucco-dentaires.

Au Québec seulement, l’ODQ affirme que les protecteurs buccaux préviendraient plus de 200 000 blessures par année. Devant le manque d’initiative de la part de l’Ordre des dentistes du Québec, et voyant une belle opportunité de recherche et d’affaires, Dr Laflamme est confiant de mettre progressivement en place un programme ambitieux et innovateur pour accommoder les quelques 83 000 élèves-athlètes qui pratiquent des sports à hauts risques de blessures bucco-dentaires.

Pour l’aider à mettre en place son programme, il compte sur l’appui des dirigeants du RSEQ, des entraîneurs, des différents intervenants,  des parents et élèves. La finalité est de voir naître un code de sécurité valable et applicable dans le cadre d’un protocole en cas de blessures bucco-dentaires en association avec ou non les commotions cérébrales.

Le Dr Laflamme par l’entremise de son Centre de Recherche GENiiiOSS propose aux entraîneurs et aux partenaires du RSEQ qui inscriront leurs étudiants-athlètes des différents sports de contact à participer activement à son projet de recherche qui fournira des données précieuses sous forme de statistiques qui couvriront tous les sports de contacts confondus au niveau provincial.

Ainsi, il sera possible de faire la lumière sur une éventuelle proposition de port obligatoire pour les athlètes dans les sports jugés les plus à risque.

Réservez pour votre équipe aujourd'hui!l